fbpx
Blogue

Leadership féminin ou comment utiliser ses compétences naturelles de femme au service de son leadership

Actualité à venir, Non classé

Audrey Mollard

Formatrice et coach professionnelle et fondatrice d’AM COACHING Pro. Ma mission est d’intégrer des notions de développement personnel dans le monde des affaires et de remettre le capital humain au cœur des décisions des entreprises. J’accompagne les entrepreneures et les gestionnaires d’équipe à prendre des décisions plus éclairées plus en accord avec qui ils sont et leurs personnalités. Plus d’infos click ici

Leadership féminin 

vous avez certainement déjà entendu parler de ce concept, mais savez-vous de quoi il s’agit au juste et les qualités inhérentes à ce style de leadership ?

La pandémie a fait évoluer de manière rapide certains paradigmes liés au monde du travail. 

Des études montrent que le leadership fondé sur le commandement et le contrôle, qui fut le propre du siècle dernier et caractérisé par l’homogénéité du pouvoir masculin, se complète aujourd’hui, par l’ajout d’autres qualités, comme l’empathie, la compassion, la communication et la collaboration, qui témoignent de l’émergence de nouveaux leaders féminins. On enseigne et utilise maintenant des moyens humains pour communiquer, faire des affaires, gérer son personnel ou son entreprise.

Les organisations se tournent de plus en plus vers des styles de leadership où le capital humain prend une valeur importante. Avec un environnement complexe et incertain, on recherche des structures organisationnelles flexibles, résilientes, adaptables et des approches plus collaboratives pour la résolution des problèmes.

Désormais, même si le terme n’est pas récent, le leadership féminin commence à être de plus en plus valorisé.

  • Mais qu’entend-on exactement par leadership féminin ?

Quand on parle de leadership féminin, on parle tout simplement d’une façon de diriger son entreprise ou ses équipes avec des qualités dites « plus féminines », qui seraient naturellement attribuées aux femmes, telles que la bienveillance, l’altruisme, le partage, la mise en avant des équipes, ou la collaboration par exemple. À contrario, la tendance plus « masculine » du leadership actuel dirige le comportement d’une entreprise plutôt vers la compétition, l’autorité, ou encore la capacité à prendre des décisions rapidement.

Là où le leadership féminin devient intéressant c’est quand on observe, grâce à une étude récente portant sur la performance de 194 pays en regard de leur lutte contre la Covid-19, que les pays dirigés par des femmes ont généralement mieux réussi à contrôler la pandémie que ceux dirigés par des hommes. (Garikipati, 2020)

Selon l’étude, les hommes et les femmes n’ont pas les mêmes façons d’exercer un leadership et dans la situation de la pandémie, les qualités « féminines » telles que les attitudes face aux risques et l’empathie ont été des éléments clés décisifs qui ont eu des impacts sur les conséquences de la gestion des pays. 

Une autre étude de la Harvard Business Review, s’est également posé la question si les femmes étaient de meilleures leaders en temps de crise. D’après les résultats, il semblerait que les femmes soient plus aptes à “inspirer et motiver”, à “communiquer de manière efficace”, et mettraient plus d’importance sur la collaboration, le travail d’équipe et les relations interpersonnelles. Un autre point important qui est ressorti de l’étude est que les femmes leaders seraient plus conscientes des craintes que peuvent ressentir leurs collaborateurs et employés et se préoccuperaient plus de leur bien-être, tout en accordant plus de confiance dans leurs projets. (Source)

Grâce à ces différents travaux de recherche, il a été admis que les compétences développées par les femmes leaders sont plus favorables dans un contexte incertain et changeant, et plus particulièrement en temps de crise. Les auteurs des études ont précisé, que la crise et les incertitudes ayant tendance à s’accentuer, il serait préférable que l’ensemble des leaders, hommes ou femmes, développent ces qualités pour prendre des décisions plus adaptées dans le futur.

Attention ! Mes propos ne doivent pas être mal interprétés avec des choses que je n’aurais pas voulu dire. La notion de leadership féminin est ambiguë, car elle forme une sorte de clivage entre hommes et femmes, et là n’est pas le propos de cet article. Ce que je voudrais vous rappeler, c’est que ce n’est pas parce qu’on parle de leadership féminin, qu’il s’agit d’un style de leadership propre aux femmes, de la même façon qu’on pourrait dire qu’un leadership autoritaire serait attribué exclusivement aux hommes. Ce que j’aimerais transmettre ici, c’est que le style de leadership n’est pas à définir en fonction du genre, mais plutôt en fonction de vous, de votre personnalité, de vos compétences, de votre identité, de ce qui vous plaît, de ce qui vous plaît moins, etc. Chacune d’entre vous à un style de leadership unique qui lui est propre.

Je profite de cette transition pour vous amener à créer votre propre style de leadership et à faire rayonner votre personnalité pour inspirer, guider et influencer les parties prenantes à vous suivre dans votre projet.

Créer son propre style de leadership

En tant que femme en affaires, avez-vous déjà eu l’impression de devoir combiner avec des qualités qui ne vous correspondent pas vraiment, comme l’autorité ? Ou à l’inverse, avez-vous déjà eu l’impression d’avoir à masquer certaines de vos qualités, comme la sensibilité par exemple, pour ne pas froisser votre interlocuteur ? 

L’idée ici est de vous encourager à miser sur ces qualités féminines, car elles sont considérées comme étant partie intégrante de vous-même et font partie de vos forces naturelles. Vous concentrez vos énergies à la bonne place et surtout vous n’avez pas besoin de perdre inutilement de l’énergie pour justifier de vos actes ou pour masquer certains de vos comportements. Vous êtes tel que vous êtes, fidèle à vous-même. Cela implique de prendre ses responsabilités, d’assumer ses actions et de prendre en considération l’impact que vos comportements auront sur les autres. Je vous rassure, le jeu en vaut la chandelle ! 

Cette notion de se mettre au service des autres est clé dans l’exercice d’un leadership bienveillant et collaboratif. Dans ce qui suit, nous allons voir quels sont les avantages du leadership féminin et dans quelles situations il est particulièrement intéressant.

Les avantages du leadership féminin

Avant de parler des avantages du leadership féminin à lui seul, j’aimerais reprendre les propos de Monique Jérôme-Forget, une femme politique québécoise, tiré de son livre Les femmes au secours de l’économie, qui aborde le sujet de la mixité : 

“Il est hors de tout doute que l’apport des hommes et des femmes au sommet peut faire une différence. La rencontre d’approches et de points de vue complémentaires et opposés peut considérablement enrichir et élargir les perspectives dans une entreprise.”

Il existe bel et bien des différences entre hommes et femmes en ce qui concerne leurs champs d’intérêts, leur façon d’envisager les risques et les problèmes associés à des projets et, enfin, la sélection des tâches nécessaires pour prendre une bonne décision et en assurer l’exécution. 

  • Et concrètement, dans les actes, exercer un leadership féminin, ça correspond à quoi exactement ?

Exercice : 

Pour savoir où vous vous situez aujourd’hui dans votre pratique de l’exercice féminin, je vous propose de télécharger un cahier d’exercices qui vous permettra d’identifier les points sur lesquels vous pouvez continuer à vous améliorer. Pour le découvrir, cliquez ici

Conclusion

Le leadership féminin est donc un style de leadership qui casse les codes de l’entreprise puisqu’il amène un lot de nouvelles pratiques et de comportements différents, complémentaires avec le leadership plus traditionnel. 

Les femmes ont tout intérêt à endosser ce style de leadership car elles peuvent ainsi composer avec des forces et des talents naturels qui leur permettent de gagner en authenticité. 

Le leadership féminin est quelque chose de très personnel et il se construit au fil du temps.

“ On ne bâtit pas sa carrière sur la perception des autres, mais bien sur ce qu’on ressent comme étant la chose la plus juste à faire. Une carrière se construit avec beaucoup de courage, et s’appuie sur des valeurs et sur la cohérence dans l’action.”

Francine Martel-Vaillancourt

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Merci à nos partenaires

Copyright © 2022 Les Elles de la construction. Tous droits réservés.